L’enseignement officiel: des valeurs à partager

  • Humanisme : dans l’école publique, les professeurs forment leurs élèves à reconnaître la pluralité des valeurs de l’humanisme. C’est le fondement d’une vie sociale. Dans le développement de la personnalité des jeunes, comprendre ce qui fait l’opinion s’avère essentiel. Comprendre, c’est toujours accepter l’autre sans jamais, pour autant, perdre son esprit critique, son sens de l’analyse.
  • Liberté de conscience : lieu de débats, l’école publique permet à l’élève d’exprimer ses choix. Elle refuse les attitudes partisanes. Cette liberté de conscience contribue à son émancipation personnelle. C’est un atout essentiel face à la complexité de notre société, une force pour aborder l’actualité en toute honnêteté intellectuelle.
  • Pluralisme : préparer une société pluraliste, c’est prôner une égalité de chances. L’école publique refuse l’élitisme et les dangers d’une pensée unique qu’il peut engendrer. Inlassablement, elle s’efforce de briser les inégalités économiques, sociales et culturelles : voilà les bases d’une école solidaire et pluraliste.
  • Ouverture : la société évolue. Les changements humains et technologiques s’accélèrent. Au cœur de cette dynamique, l’école publique doit sans cesse s’interroger, s’adapter, réagir, innover. Ouverte sur l’avenir, elle développe l’aptitude à apprendre tout au long de la vie, l’autonomie face à l’accélération des savoirs.
  • Démocratie : dans son fonctionnement quotidien, l’école publique favorise la transparence et la concertation, l’exercice d’une citoyenneté active et responsable : la démocratie. L’équipe éducative, les élèves et les parents sont, ensemble, les acteurs du devenir de chacun. Démocratique dans sa conception et dans sa pratique, l’école publique est bien l’école de tous.

Ouverte à tous, l’école organisée par les pouvoirs publics exprime chaque jour les valeurs de notre société.

Dans la diversité des idées se forge une éducation au respect des libertés et des droits fondamentaux de l’Homme et de l’Enfant.

Contre l’endoctrinement, l’école publique défend des principes inviolables.